BTS Com Curie
Saint-Lô

Accueil > Tous azimuts > L’avis des films > Cruauté, brutalité, fraternité... Goat vous plonge au cœur d’un bizutage loin (...)

Cruauté, brutalité, fraternité... Goat vous plonge au cœur d’un bizutage loin d’être bon enfant !

mercredi 12 octobre 2016, par Gabrielle Godefroy.

La programmation du 42e festival du film américain de Deauville regorgeait de films et documentaires en tout genre. On ne peut pas se régaler de la programmation complète, il faut trancher ! Et pour ma part mon dernier film de la journée a été Goat,un film d’Andrew Neel qui ne fait pas dans la dentelle.

JPEG - 473.6 ko

« Goat » est un film dramatique américain d’Andrew Neel adapté du roman autobiographique « Goat : a memoir » de Brad Land. On y retrouve Nick Jonas et Ben Schnetzer dans la peau de deux frères ainsi que le talentueux James Franco.
La bande annonce du film c’est par ici : https://www.youtube.com/watch?v=LI6U_W2usxA

« Goat », c’est l’histoire de deux frères : Brad et Brett.
Brett est l’aîné, il étudie à l’université et fait partie d’une fraternité qui semble offrir protection, popularité et amitiés véritables à ses membres.
Brad, son petit frère tente de reprendre une vie normale suite à une terrible agression. Il entre donc dans la même université que son aîné et veut lui aussi faire partie de cette communauté tant prisée des étudiants.

C’est pas la joie mais je dirais que jusqu’ici tout va bien !
Enfin c’est sans compter sur l’arrivée de la période de bizutage ! Et oui on n’intègre pas la confrérie en claquant des doigts...

Et c’est une véritable avalanche de stéréotypes sexistes liés à la virilité qui ensevelissent les étudiants !

Les jeux initiatiques sont violents et dégradants et bien entendu on ne peut pas y échapper !

PNG - 720.2 ko

Ce qui m’a le plus marqué dans ce film, c’est justement le fait qu’on considère aussi ce bizutage comme un rite de passage qui doit faire des étudiants des hommes, des vrais. On oblige sans arrêt les jeunes hommes à prouver leur masculinité.

« Sois un homme ! », existe-t-il pire injonction sociale masculine ?

J’ai récemment vu un documentaire sur Netflix abordant ce thème.
La bande annonce du documentaire « The mask you live in » c’est par ici : https://www.youtube.com/watch?v=hc45-ptHMxo

JPEG - 60.5 ko

Dans ce documentaire, on s’intéresse au poids que représente les stéréotypes masculins sur les garçons et leur développement. Le sexisme envers les filles est un sujet souvent abordé contre lequel on lutte à présent mais celui envers les garçons semble rester quelque chose de tabou.

Il est pourtant aussi dangereux si çe n’est plus et favorise la violence et la culture du viol.

Pour en revenir à « Goat », je n’ai eu aucun plaisir a regarder ce film. La relation entre les deux frères m’a semblé plutôt malsaine et l’ensemble était assez inconfortable.
Cependant, je pense qu’en plus de soulever le problème de ces bizutages inhumains, ce film démontre bien la difficulté certaine à évoluer dans une société où les stéréotypes entourant la masculinité sont si ancrés.