BTS Com Curie
Saint-Lô

Accueil > Actualités > Le BTS Communication au Festival du film américain de Deauville

Le BTS Communication au Festival du film américain de Deauville

dimanche 8 septembre 2013, par vincent gardin.

Pour la 3e année consécutive, les étudiants du BTS Communication et quelques-uns de leurs enseignants, se sont rendus ce jeudi 05 septembre 2013, à la 39e édition du festival du film américain de Deauville. Analyse du film de la journée...
Dans la grande salle du CID {JPEG}

Synopsis

Les étudiants de BTS Com ont dû être surpris quand on leur a appris le jour de leur rentrée, le mercredi 04, que le lendemain ils iraient au festival. Au programme, départ matinal (8 h 15), premier film à 11 h Night Moves, film en compétition. Déjeuner libre, plus exactement pique-nique collectif sur la plage, trempette des orteils pour les plus nostalgiques des vacances.Puis, au choix, l’après-midi, 3 films, Les Bêtes du Sud sauvage, primé l’an dernier à ce même festival, Breathe In, autre film en compétition, et Bully, film projeté dans le cadre de l’hommage à Larry Clark. Petit temps temps libre dans Deauville avant départ et retour vers 19 h 30 à Saint-Lô.
Une rentrée aux allures de vacances {JPEG}

Analyse

Mais derrière ce résumé, ce programme, ces films, instantanés de la vaste culture américaine, il y a aussi la découverte d’un important festival de cinéma, une journée entre salles obscures et grand soleil, une occasion de faire connaissance et partager entre étudiants.
« Un festival victime de son succès » titrait l’édition du Ouest-France du 04 septembre. Le festival, organisé très professionnellement par l’équipe du CID, connaît en effet un succès croissant. Alors oui, un peu d’attente parfois, du monde... Mais quel bel événement dans le décor assez pittoresque de Deauville, un événement qui propose différentes facettes de la culture américaine, des films en compétition mais aussi des rétrospectives, hommages, et des avant-premières, un événement qui propose des grosses productions et des têtes d’affiche mais aussi des films plus confidentiels, plus risqués, une autre image de l’Amérique. Rappelons aussi qu’il est un des rares festivals à être pleinement ouvert au grand-public.

Conclusion : 5 étoiles

Une étoile pour les stars du festival. Une étoile pour l’équipe du CID qui organise l’événement et nous reçoit, pour ce festival mais aussi pour le petit-frère, le festival du film asiatique. Une étoile pour une grande étoile, le soleil, qui a illuminé cette journée. Une étoile pour notre bonne étoile qui nous a fait voir le film qui a été primé ce dimanche par le jury, Night Moves. Et une étoile pour nos étudiants, qui, si l’on en juge par leur impeccable performance festivalière, ne sauraient être que de charmants et brillants étudiants.
Gardons le sourire {JPEG}

Voir en ligne : Site du Festval du film américain de Deauville