BTS Com Curie
Saint-Lô

Accueil > Tous azimuts > Divers > Elle est arrivée vers moi avec ce petit bouquin à la main et m’a dit : « Lis (...)

Elle est arrivée vers moi avec ce petit bouquin à la main et m’a dit : « Lis le, on dirait nous ! »

dimanche 23 octobre 2011, par Lora Edeline.


« Le truc, c’est que dans les feuilletons américains, genre Sex and the City et toutes ces fadaises, les filles entre elles ne parlent que de garçons, mais aussi de leurs mères, de leur patrons, de leurs collègues et de leurs régimes. Bon. Nous aussi. Nous ne faisons pas mieux et nous ne buvons pas moins. Seulement, j’ai la faiblesse de croire que notre curseur est toujours un cran au-dessus du leur. » (Désordre et sentiment - Anna Gavalda.)

Par définition, avoir une grande sœur signifie avoir les même parents. On vous parlera de lien de sang, de différence d’âge et de ressemblance. Mais parlons autrement.

Avoir une grande sœur signifie d’une part être la seconde sur la liste. C’est à dire qu’elle aura, la plupart du temps le dernier mot, que petite, vous aurez rarement de nouvelles affaires puisque vous êtes là pour récupérer les siennes, mais aussi qu’elle essayera avec vous tout ce qu’elle n’a pas pu faire toute seule auparavant. Cependant je ne pense pas vous apprendre quoi que ce soit dans mon discours.

Avoir une sœur, c’est bien plus que des vêtements recyclés ou le partage d’un gâteau au goûter. C’est votre équilibre dans la maison, votre force. C’est sans hésiter, la personne avec laquelle vous rigolez le plus. Celle qui, quand vous rentrez dans sa chambre alors qu’elle dort déjà, vous ordonnera de sortir en hurlant mais vous laissera quand même s’asseoir au bord de son lit et vous écoutera parler de votre cœur brisé. C’est celle que vous appelez lorsque vous rentrez des cours, juste pour passer le temps ou encore celle avec qui vous regardez Grey’s Anatomy et critiquez ensuite.

C’est votre sœur qui vous voit le matin et se moque de vous, prend la salle de bain pile au moment ou vous aviez décidé de la prendre, prend le téléphone ou encore lit vos messages. Aussi, celle qui fera les plus belles gaffes à vos parents sur vos extra en soirée et vous jugera par la suite qu’elle ne l’a pas fait exprès. Évidement en contre partie, c’est la même personne qui vous aura couvert bien plus d’une fois…On se soutient entre sœur.

Elle se servira aussi de vous comme d’un défouloir, sac de frappe, paillasson, rentre dedans et j’en passe. Oui, car une sœur, c’est la seule personne avec qui vous pouvez être le plus direct car vous savez qu’elle vous pardonnera, ne vous laissera pas tomber. C’est aussi la seule avec laquelle vous vous disputez le plus pour un couteau pas débarrassé, une porte mal fermée, un pot de Nutella terminé…Mais peu importe la raison, vous avez la certitude que cela s’arrangera.

C’est ça d’être sœur, et bien plus encore. Tu me parles d’amour ? c’est bien plus que ça.

Convaincu ?
À toutes celles qui ont une grande sœur, ce livre vous ressemble. « Désordre et Sentiments » - Anna Gavalda