BTS Com Curie
Saint-Lô

Accueil > Tous azimuts > Livres > Les Quatre Accords Toltèques

Les Quatre Accords Toltèques

dimanche 28 février 2010, par Barbara Huguet.

Don Miguel Ruiz est né au Mexique d’une mère « curandera » (guérisseuse) et d’un grand-père « nagual » (chaman). Il suit des études de médecine, devient chirurgien, mais un accident lui fait vivre une NDE (Near Death Experience, ou en français EMI, Expérience de Mort Imminente). Suite à cet accident, il décide de retrouver le savoir des chamans, et devient « nagual » de la lignée des Chevaliers de l’Aigle, une lignée qui s’est vouée à transmettre l’enseignement des anciens Toltèques. Dans son livre « Les Quatres Accords Toltèques », il propose un code de conduite, un résumé de son enseignement en quatre comportements qui permettent de se libérer du conditionnement collectif et de la peur du futur.

« Premier Accord. Que votre parole soit impeccable »
Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire autrui. La parole est un outil qui peut détruire, prenez conscience de sa puissance et maîtrisez-là. Pas de mensonges ni de calomnie.

« Deuxième Accord. Ne réagissez à rien de façon personnelle »
Ce que les autres disent de vous et font contre vous n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leurs peurs, de leurs colères, de leurs fantasmes. Exemple : si quelqu’un vous insulte, c’est son problème, ce n’est pas le vôtre. Ne vous vexez pas et ne vous remettez pas en question pour autant.

« Troisième Accord. Ne faites aucune supposition »
Ne commencez pas à élaborer des hypothèses de probabilités négatives, pour finir par y croire comme s’il s’agissait de certitudes. Exemple : si une personne est en retard, vous pensez qu’il lui est arrivé un accident. Si vous ne savez pas, renseignez-vous. Ne vous convainquez pas vous-même de vos propres peurs et de vos propres mensonges.

« Quatrième Accord. Faites de votre mieux »
Il n’y a pas d’obligation de réussir, il n’existe qu’une obligation de faire au mieux. Si vous échouez, évitez de vous juger, de vous culpabiliser et d’éprouver des regrets. Tentez, entreprenez, essayez d’utiliser de manière optimale vos capacités personnelles. Soyez indulgent avec vous-même. Acceptez de ne pas être parfait, ni toujours victorieux.